Comment bien choisir son vélo électrique ?

visibility1092 Vues comment0 commentaires person Posté par : Benjamin Verdonckt list Dans : Choisir son vélo

Le type de trajet


Tout d'abord, il faut cerner ses besoins, vais-je utiliser mon vélo :

- Uniquement la semaine pour aller travaille
- En balade occasionnelle le week-end
- Les deux à la fois ?

Le type de voies de circulation empruntées

Vais-je plutôt circuler :

-En centre-ville
- En périphérie et agglomération
- En montagne, notamment en descente

Le type d'utilisation

Aurais-je besoin de :

- Transporter des affaires, plus ou moins encombrante
- Déposer les enfants à l’école

Le vélo qui permettrait de faire tout cela à la perfection n’existe malheureusement pas, il faudra donc faire des choix sur certains critères, en gardant à l’esprit quelle va être son utilisation principale.

La taille et la forme

Un point essentiel une fois mon vélo choisi, sera le choix de sa forme et de sa taille, qui dépend de la géométrie. Le meilleur vélo électrique, c’est d’abord celui qui vous convient personnellement. Il est primordial de sélectionner un cadre adapté à sa morphologie et à sa pratique. De même que nous n’allons pas acheter une paire de chaussures qui ne serait pas à notre pointure, il ne faut surtout pas acheter un vélo qui ne serait pas à sa taille. 

En fonction de ma morphologie et de mes habitudes, est-ce qu'il sera plus pratique pour moi d'opter pour un cadre de vélo :

- Trapez (intermédiaire)
- Diamant (cadre homme haut)
- Comfort ou Wave (cadre bas)

A noter : les modèles bas de gamme ne laissent pas ou peu le choix de la taille, il est pourtant essentiel de pouvoir être bien positionné sur son vélo.


La motorisation

Bien évidemment, se pose la question du type de motorisation à choisir et du type de batterie.
Il existe trois catégories de moteurs:

- Le moteur dans la roue avant
Le moteur électrique roue avant est à déconseiller, il n'assure pas une bonne stabilité du vélo et peut même être dangereux sur virage humide. 

- Le moteur dans la roue arrière
Le moteur roue arrière n’est pas progressif et ne propose pas un couple d’assistance élevé. Il était, au départ, considéré comme une entrée de gamme. Désormais, pour une utilisation sportive, y compris en vélo de route, il a l’avantage de ses inconvénients. Très léger, économe en énergie car peu coupleux, il est parfait pour une utilisation ne nécessitant pas beaucoup d’assistance.

- Le moteur pédalier
Le plus réputé reste le moteur pédalier, car il est progressif, ce qui signifie que plus on appuie, plus il y a d’assistance. C'est aussi le moteur qui propose le couple le plus élevé, qui s’expriment en newton mètre, ils varient de 40Nm jusqu’à 85Nm (Newton/mètre) par exemple chez Bosch, ce qui permet de mesurer le niveau d’assistance électrique qu’est capable de vous fournir votre moteur.

Quand aux batteries, dorénavant au Lithium, (Lithion-Ion) leur capacité détermine le kilométrage pouvant être parcouru avec une charge. Toujours chez Bosch, elle varie de 250 Wh (Watts/heure) pour des demandes modérées d’assistance, à des capacités de 625Wh chez Bosch par exemple pour des VTT performants ou des autonomies très importantes pour des VTC ou des vélos de ville.

Comment recharger la batterie de mon vélo ?
Si elle est intégrée, il vous faut nécessairement approcher le vélo de la prise de courant, sinon, il suffira de détacher votre batterie et de la brancher au courant électrique domestique.

Les principales catégories de vélo électriques

Le vélo de ville est la bicyclette idéale pour vos trajets domicile-travail

On aime : son confort absolu !

- Position du guidon : très relevée pour pédaler avec plus de confort
- Selle : moelleuse
- Cadre : le franchissement du cadre est très facile car il est généralement de type “col de cygne”
- Potence : réglable en inclinaison.
- Vitesses : souvent équipés de système de transmission par boîte de vitesses intégrée dans le moyeu type Shimano Nexus, qui permet un changement de vitesses souple et efficace en toutes circonstances, et même à l'arrêt. Avec un seul plateau et un seul pignon, comme une moto, il est quasiment impossible de dérailler, surtout s’il est équipé d’une courroie plutôt que d’une chaîne.
- Options fournies: garde-boues, porte-bagage, système d’éclairage efficace, carter de protection de chaîne et souvent d’un antivol de type cadre fixé d’origine sur le vélo.
- Rapport puissance / performance :  L’équipement est plus fourni que sur la gamme VTC, mais les moteurs sont souvent moins performants à prix équivalent et la capacité de la batterie à faire davantage de kilomètres n’est pas forcément un critère aussi déterminant.
- Forme : deux-roues classique, parfois de type vélo hollandais, parfois compact (roues de petite taille) voire vélo pliant.



Le VTC, vélo tout chemin, ou vélo de trekking

On aime : sa polyvalence à toute épreuve ! il vous permet de faire de la piste cyclable, de la voie verte et des chemins de castine, certaines versions équipées de pneus à crampons vous permettront même de rouler en forêt.

- Position du guidon :
- Freins : équipé d’un système à dérailleur, avec une plus grande plage de développement
- Cadre : de type haut ou intermédiaire, barre haute ou intermédiaire, mais le cadre bas type ville se retrouve de plus en plus.
- Vitesses : à dérailleur pour une plus grande plage de développement
- Rapport puissance / performance : Afin de gravir les côtes les plus dures, les montées les plus difficiles, on retrouve donc des moteurs plus performants que sur la gamme ville. Ces vélos électriques ont le vent en poupe, le pédalage est très agréable. 



Le vélo cargo, l'utilitaire version 2 roues

On aime : son côté pratique tout en un qui remplace une voiture ! Il permet de tout transporter : les enfants, le chien, les courses, du matériel

- Forme : Il existe sous deux déclinaisons, les versions avec un chargement à l'arrière pour une meilleure maniabilité, et une version avec chargement à l'avant pour une sécurité optimale des passagers
- Cadre : deux longueurs disponibles short tail ou long tail ou les versions avec un chargement avant
- Options : beaucoup d’accessoires sont disponibles afin de personnaliser votre cargo à votre utilisation.



Le vtt électrique hardtail (semi suspendu, seulement une fourche téléscopique à l’avant)

On aime : il permet de s'évader en forêt ou en montagne

- Type de chemin : peu escarpé
- Pédales : plates ou automatiques
- Confort et adhérence : moindres qu’avec un tout suspendu

Le VTT tout suspendu

On aime : son côté passe partout, peu importe le terrain !

- Confort : maximum grâce à son amortisseur arrière 
- Adhérence : optimale pour une meilleure motricité et une précision au roulage
- Rapport puissance / performance : les moteurs sont les plus performants existants, les batteries ont les plus grandes capacités disponibles. Mais depuis peu, un nouveau type de vélo arrive sur le marché, plus léger, plus proche des sensations du vélo classique, avec un moteur moins puissant et une batterie intégrée plus petite, pour les cyclistes qui veulent une assistance moindre et plus de pédalage.

Le vélo de route, ou vélo de course, électrique

On aime : les sensations similaires au vélo classique et la possibilité d'adapter son niveau d'assistance en fonction de sa forme Catégorie en forte progression actuellement, il permet à de nombreux cyclistes de découvrir ou de redécouvrir l'ascension d’un col, ou simplement de rouler avec des personnes plus sportives.
- Moteurs : de type roue arrière, batterie de plus petite capacité
- Poids : pour moitié inférieur à celui d’un vélo électrique urbain traditionnel, à peine plus élevé qu'un vélo musculaire

Le vélo gravel polyvalent route et chemin

On aime : sa polyvalence accrue et ses sensations, son bon compromis entre le vélo de ville et le vélo de route

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre